CES2019 | Evènements | LasVegas | 7 min read

Retour sur le CES 2019 : Y reviendrons-nous ?

Don't forget to share this post!

blog-post-example-media

Depuis plus de 50 ans, le CES est la « grande foire à la tech », un immanquable après les bons vœux et la difficile reprise post-fêtes. Avant, on y présentait, à l’invite de la Consumer Technology Association, des gadgets en tout genre. Aujourd’hui, le salon est devenu un grand rendez-vous sur le thème de l’innovation, où des marques de renommée internationale viennent faire montre de leurs dernières trouvailles, légèrement en amont de la sortie finale de ces produits sur le marché.



 

Sur le Eurêka Park, plus particulièrement, on trouve plutôt des start-ups innovantes venues du monde entier, regroupées pour présenter leurs dernières pépites technologiques à des délégations émissaires de très grandes firmes. Évidemment, il s’agit là d’un momentum technologique à saisir pour détecter des technologies sur lesquelles investir. Cette année, nous avons décidé d’y accompagner les 414 entreprises françaises présentes pour exhiber nos dernières features intelligence artificielle.

 

Capture-d’écran-2019-01-17-à-15.24.53

 

Si vous voulez notre ressenti de terrain, c’est bien le sentiment d’avoir pris part à une forme de concours Lépine à l’américaine, où on s’affronte à coup d’objets connectés en tout genre, du change pour nourrisson au seau à champagne. On est loin de l’image globale renvoyée par les médias traditionnels, qui se concentrent plutôt sur les transports next-gen ou des technologies émergentes réellement destinées à être commercialisées pour le grand public.

Sur le web social, les répercussions du CES 2019 sont évidemment massives. Le salon essuie pourtant quelques critiques, sur sa portée réelle quant au potentiel business qu’il a à offrir. Alors, entre l’image qu’en reflète la presse internationale et l’expérience telle qu’elle est vécue au salon, nous avons décidé de laisser le dernier mot à la donnée des médias sociaux, pour juger de son intérêt.

 

Le CES au centre des conversations

Pour son édition 2018, le CES avait accueilli plus de 180000 visiteurs. De quoi alimenter quelques conversations, en effet. En toute logique, sur la semaine de l’édition 2019, Radarly a capté aux alentours de 687 000 publications liées au CES.

 

CES-2019-analytics

Source : volume de conversations au sujet du CES 2019, Radarly

 

Pour un reach -estimé- astronomique de 4,63 milliards d’internautes ! Ce nombre, mis en perspective avec la population mondiale, a de quoi laisser songeur : quasiment 1 être humain sur 2 a vu passer une publication liée au CES. La visibilité de l’évènement est un atout indéniable en sa faveur.

 

Raison de plus pour croire que les produits présentés au CES risquent de susciter de l’attente chez les consommateurs teasés par les posts partagés sur la toile. En mettant en perspective le nuage de mots-clés des éditions 2018 et 2019, on découvre l’apparition du #5G en lieu et place du #gaming. Sujet parmi les sujets, la mise en place de cette nouvelle norme est intimement liée au nombre grandissant d’objets connectés (#iot, sujet omniprésent sur le salon) et la nécessité de pouvoir disposer de plus de potentiel de partage de data.

 

CES-2019-keywords-2018

CES-2019-keywords

Source : mots-clés et hashtags les plus usités respectivement pour les CES 2018 et 2019, Radarly

 

Les annonces tonitruantes au sujet du 8K, aussi spectaculaires qu’elles soient apparues, n’ont en revanche pas tant retenu l’attention du web social que les sujets précédemment cités… Pas en tant que tel, du reste. Les publications recensées se concentrent sur le nom d’une marque en particulier, LG : 13 405 posts la mentionnant, certainement du fait de la présentation de son écran 8K enroulable.

 

La faute à un manque de relais du sujet par les journalistes présents ? Selon eux-mêmes, ils étaient pourtant 6 500, soit autant de relais de qualité en présentiel, et une projection fort valorisante sur tous les médias concernés.

Qu’en est-il sur le web social ?

 

Un salon d’influence

Nous avons déjà évoqué le reach astronomique du CES, il faut dire que la quantité d’influenceurs présents sur le salon y est certainement pour quelque chose.

 

CES-2019-influenceurs

Source : Top 100 influenceurs ayant fait mention au CES 2019, Radarly

 

Des comptes officiels de marques, du média, de l’influenceur privé ; tout le monde a son mot à partager sur le CES. Il faut les voir déambuler, armés d’une caméra DV ou d’un smartphone monté sur bras, pour capter quelques images ou interviewer directement les ambassadeurs des produits présents sur le salon. Comme vous l’observerez ci-dessous, nos innovations ont justement suscité la curiosité d’observateurs du monde entier.

 

 

Malgré tout, ces “rapporteurs d’information” ne constituent pas la majorité des visiteurs du CES. En direct sur le salon, nous avons observé que cette foule est plus généralement composée d’investisseurs, d’acheteurs de grandes sociétés et de distributeurs. Pour un produit innovant et disruptif, le CES est une excellente opportunité pour gagner en notoriété, et se faire connaître d’une audience ultra-qualifiée.

 

La preuve, en data :CES-2019-professions

Source: professions déclarées des individus ayant publié au sujet du CES 2019, Radarly

 

Aux côtés des blogueurs et journalistes, on trouve une proportion intéressante d’investisseurs, d’entrepreneurs et plus généralement d’individus à haut-niveau de responsabilité.

Et comme c’est encore bien trop souvent le cas, les sujets « tech » et « innovation » concernent plus une foule masculine que féminine.

 

CES-2019-demographics

Source : Répartition par genre des individus ayant publié au sujet du CES 2019, Radarly

 

La direction du CES a pourtant voulu faire des efforts en ce sens, en invitant cette année des conférencières, et ainsi rattraper le coup du scandale de l’édition passée et la non-représentation de femmes au sein des speakers conviés à prendre la parole. Cause ou conséquence d’un système difficile à chambouler ?  Nous vous laisserons en juger par vous-mêmes…

La faute revient certainement à un certain manque de renouvellement des sujets généralement traités sur le salon. Du reste, le point mérite d’être soulevé.

 

Un salon de l’innovation peu enclin à innover

Un comble ? Peut être… La mission principale d’un salon de l’innovation est d’en présenter aux yeux d’un monde avide de nouveautés, mais pas nécessairement d’innover dans la manière de le faire.

À se pencher sur les sujets les plus récurrents d’une édition à l’autre, on ne voit pas beaucoup d’évolution. Par exemple, notre IA est capable de détecter des objets sur les photos publiées sur le web social. Quels sont les objets les plus détectés en 2018 ?

 

CES-2019-objects-2018

Source : Objets détectés sur les photos publiées au sujet du CES 2018, Radarly

 

Et pour 2019 ?

 

CES-2019-objects

Source : Objets détectés sur les photos publiées au sujet du CES 2019, Radarly

 

Dans le mille ! Les 4 objets les plus détectés d’une année sur l’autre, sont identiques : car (voiture), cellphone (téléphone portable), laptop (ordinateur portable), tv monitor (poste de télévision).

Si les sujets n’évoluent pas, la nature de l’audience ne risque pas de connaître de révolution, c’est une évidence. Le retrait d’un sextoy des innovations lauréates du CES par le comité organisateur (le CTA) a cette année alimenté une légitime vindicte féministe, qui fera certainement soulever des questionnements. En termes de business, il faut l’accueillir comme une excellente nouvelle ; le salon grandira certainement en gagnant en universalité.

 

 

Ce qu'il se passe au CES ne reste pas au CES

Finalement, les années passent, et les CES se ressemblent. Ce n’est pas une raison suffisante pour estimer qu’il faille en minimiser l’impact.

Si le salon bénéficie toujours autant d’une visibilité imposante -le web social peut en témoigner-, et surtout qui ne s’essouffle pas ; il semble malgré tout pêcher dans le renouvellement et la capacité à se caler aux attentes d’un marché plus seulement cantonné aux geeks et autres fanatiques de gadgets en tout genre. Les avancées technologiques concernent aujourd’hui l’ensemble de la population, et le CES progresserait à prendre cette réalité en considération.

Quoiqu’il arrive, on ne peut retirer au CES le fait qu’il conserve une forme d’exclusivité dans la mise en scène des tendances qui domineront l’avenir de l’innovation technologique. Si vous voulez jouer une carte sur l’avenir, il faudra vous rendre à Las Vegas en janvier prochain.

Pour ceux qui ne pourront effectuer le voyage, il vous est toujours offert d'aller chercher ces tendances directement auprès du marché, grâce à une initiative de social listening rondement menée.

 

CTA-FR-Trend-market-detection

 

Don't forget to share this post!