tendances | 9 min

Que nous dit la social data de la tendance Wellness ?

Don't forget to share this post!

blog-post-example-media

Poses de yoga invraisemblables sur Instagram ou fruits exotiques sur Facebook, notre besoin de revendiquer un mode de vie sain s'empare peu à peu du web social.

Et les chiffres le prouvent : le marché mondial du « Wellness » a grossi de 12,8% au cours des deux dernières années, en faisant une industrie à 4 200 milliards de dollars. Logique : selon la Mental Health Foundation, on travaille plus, s’amuse plus fort, raisons pour lesquelles 3 interrogés sur 4 se déclarent « dépassés » ou « incapables de suivre » sur la dernière année.

Rien d’étonnant dans le fait que nous cherchions des moyens d’améliorer notre bien-être mental et physique. Et tant les marques que les agences se ruent sur la tendance.

À l’occasion de la célébration du Mois de sensibilisation à la Santé mentale, nous avons justement décidé de publier une étude détaillée sur l'état du Wellness, qui s’attache à analyser comment les gens parlent de santé et de bien-être, et comment différentes marques et industries s'inscrivent dans la tendance.

Cette étude méritait bien mention sur le blog, et il est temps de vous en offrir un aperçu rapide, à démarrer par l'essor du Wellness en ligne.

 

La culture « Wellness »

Si vous sentez que des bols à salade plus colorés les uns que les autres envahissent votre feed Instagram, avec des hashtags tels que #Selfcare et #wellness ; rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls : le Wellness est réellement en train de s’emparer d'Internet.

Après tout, le bien-être est bien plus qu’un sujet populaire ou une mode : il s’agit d’un écosystème fourni en informations, conseils, orientations, critiques et suggestions en tout genre.

Les discussions Wellness en ligne s’attachent en grande partie à fomenter une forme de prise de conscience vers une vie saine et épanouissante.

Le Wellness, finalement, c’est une vaste gamme de sujets, comme le bien-être physique et la santé mentale, ou encore l'alimentation et la nutrition, le mode de vie, la beauté, voire même la technologie, des « penchants » sociaux, et bien plus encore.

Il faut dire que notre rythme de vie moderne y est pour quelque chose, et la recherche d’équilibre physique et mental est devenue une priorité pour grand nombre d’entre nous. En toute logique, cet appel au bien-être devait transparaître sur nos canaux de communication favoris, à savoir toutes les plateformes de médias sociaux, sans exception.

Allons vérifier si la social data conforte cette observation contextuelle.

 

Comment avons-nous procédé pour explorer le sujet « Wellness » sur le web social ?

Pleine conscience, méditation et herbes ayurvédiques étaient jadis des sujets réservés à quelques illuminés, diront les plus mauvaises langues. Le nombre de conversation Wellness collectées en ligne en font désormais des visionnaires.

Du reste, étant donné le volume de discussions détecté, et leur variété, il nous fallait cadrer l’initiative autour de quelques questions/enjeux-clés :

· Comment le sujet est-il discuté en ligne ?

· Qui sont les acteurs-clés de la tendance ?

· Quels sont les sujets-moteurs de conversation ?

· Quels sont les meilleurs élèves, soit au niveau sectoriel, soit par marques, du phénomène Wellness ?

· Comment les marques peuvent-elles préempter les tendances et préférences Wellness ?

Pour le cadre d’analyse, nous avons fixé une période de temps de 10 mois (01/05/18-31/03/19), et nous sommes penchés sur 2 zones particulières : la France et les États-Unis.

Radarly nous a ensuite permis d’orienter le travail de recherche sur des requêtes spécifiques autour de sujets populaires du mouvement Wellness, tels que l’alimentation et la nutrition, la santé mentale, les routines physiques et les nouvelles tendances technologiques.

 

À suivre, les résultats de nos recherches.

 

La révolution Wellness vue du web social

Au sens large, les conversations « health » sont nombreuses sur le web et les réseaux sociaux français, chinois, et états-uniens.

tendance-wellness-conversations

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

1. Le sujet Wellness vit une croissance explosive sur les réseaux sociaux

Comme nous le mentionnions plus haut, le sujet Wellness n’était le fait que de quelques individus visionnaires il y a encore peu de temps.

Aujourd’hui, on estime que 5,26 milliards de comptes de réseaux sociaux ont été exposés au moins une fois à des conversations ou échanges à ce sujet.

Pour les marques, la culture Wellness représente une source remarquable de disruption, les conduisant ainsi à incorporer ces nouvelles valeurs aux leurs, pour s’aligner avec les consommateurs.

tendance-wellness-sujets

Rien de surprenant : cette exposition soudaine n’est que la conséquence du nombre croissant de conversations échangées à ce sujet sur les réseaux sociaux, comme l’indique la slide suivante.

tendance-wellness-croissance

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

La tendance n’est pas au déclin, et ces nombres devraient avoir continué à augmenter d’ici à 2020, en partie du fait que cette dernière est particulièrement « visuelle ».

2. Le Wellness vit en images

Au cas où vous ne l'auriez pas déjà remarqué, le bien-être est un sujet au plus haut point visuel, qui jouit d'une grande popularité sur les plateformes également « visuelles » comme Instagram et Pinterest.

De facto, nous avons constaté que 61% du contenu Wellness partagé sur les médias sociaux est bien visuel :

tendance-wellness-visuelle

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

C’est une évidence : le bien-être se véhicule mieux quand il est inspirant, et en situation. Rien d’étonnant à ce qu’une majorité de publications Wellness soit accompagnées d’une image pour illustrer les pratiques qui conduisent à vivre mieux.

Eh oui, on adhère plus facilement quand on s’y voit déjà.

3. Le sujet Wellness est porté par la gent féminine

Gardons-nous de diffuser des clichés réducteurs sur le blog, notamment sur le caractère plus féminin ou masculin d’une pratique ou de certains produits en particulier.

En se cantonnant à l’observation pure, la social data attribue une grande part du contenu généré par les utilisateurs, à des utilisatrices.

tendance-wellness-femmes

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

Et au-delà d’une répartition par genre, c’est la segmentation par âge qui retient notre attention. La plupart des tendances social media sont en effet poussées par les tranches d’âge les plus basses, à l’image des Millénials. Mais pas pour le Wellness : le sujet est universel et touche quiconque dispose d’un compte social media.

4. Le sujet Wellness a ses plateformes de prédilection

En réalité, le phénomène est si massif que toutes les plateformes de réseaux sociaux hébergent une grande quantité de publications reliées au sujet Wellness. On recense, néanmoins, quelques disparités.

Nous l’avons déjà effleuré plus tôt, mais Instagram demeure LE réseau Wellness par excellence, avec au minimum deux fois plus de conversations s’inscrivant dans la tendance, que sur les autres plateformes :

tendance-wellness-instagram

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

Ce résultat tient certainement au fait que les publications Instagram comportent des hashtags liés au sujet, donc plus facilement attribuables à la tendance.

5. Les micro-influenceurs génèrent le plus d’engagement sur les conversations Wellness

Comme bon nombre de sujets en ligne, les conversations Wellness touchent une typologie élargie d’influenceurs, avec un degré de reach et d’engagement différent pour tous.

Évidemment, les « célébrités » (+ d'1 million de followers) s’adressent au grand public, et touchent en conséquence beaucoup plus de monde.

tendance-wellness-influenceurs

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

Mais à parler « engagement », on se rend vite compte que des influenceurs de plus petite échelle s’en sortent bien mieux que Kim K. et Justin B. ; certainement parce qu’on attribue plus d’authenticité aux premiers qu’aux derniers, et qu’il s’agit d’un sujet -sérieux- touchant à la santé des concernés, donc en recherche de réalité, et certainement pas d’une image fantasmée.

Dernier point, et pas des moindres : le Wellness est en fait constitué d’une myriade de sujets interconnectés.

6. Pour être Wellness, il faut être holistique

Physique, mental, social, environnemental : le Wellness est multiple ! Que vous méditiez, grimpiez des hauts-sommets, ou que vous souhaitiez simplement vous accorder un moment de détente, la grande famille Wellness est prête à vous accueillir.

tendance-wellness-holistique

Source: Étude Linkfluence sur la tendance Wellness

 

Le Wellness ne s’arrêtera pas là

… et il est temps que les marques en prennent conscience. Du reste, le sujet est si vaste qu’il reste encore de la place pour les marques désireuses de s’inscrire dans ce cycle vertueux que constitue le Wellness : vendre du bien, pour vendre plus, et mieux.

Nous avons justement réuni deux experts du sujet pour préparer cette étude, et vous en offrir les insights les plus significatifs. Alors si vous souhaitez bénéficier des 5 grandes recommandations émises par ces grands connaisseurs du sujet, il vous suffit tout simplement de regarder le webinar qu’ils ont tourné récemment pour le site Linkfluence. Le replay, c’est juste en dessous. 

New call-to-action

 

 

 

Don't forget to share this post!