food | millenials | 9 min read

Tendances alimentaires : Que mangent les millénials ?

Don't forget to share this post!

blog-post-example-media

Toasts à l'avocat, lattés au lait d'avoine, smoothies verts et tout ce qui vient dans un bol... Vous n'y avez jamais goûté ? Au moins aperçus çà-et-là sur Instagram, c’est une certitude. Que l'on soit millénial ou non, il est clair que cette génération est en train de modifier notre façon de consommer et de concevoir le concept-même de nourriture.

Sustenter et titiller les papilles, missions accomplies ; mais pas suffisantes pour les millénials qui attendent un peu plus du contenu de leurs assiettes. C’est désormais un lifestyle à part entière -ce que l’on mange et comment on le mange.-, parfois même un positionnement politque.

Les marques à travers le monde cherchent évidemment à prendre part au jeu. De LaCroix (marque d’eau gazeuse aromatisée) qui incite ses fans à débattre de leur saveur favorite, à Chipotle qui joue sur la transparence de la traçabilité pour attirer de nouveaux clients ; s’accaparer l’attention des millénials, en les comprenant mieux, relève aujourd’hui d’un enjeu partagé mondialement.

Par chance, cette génération est probablement la plus impliquée sur les médias sociaux, elle s’y dévoile, et notamment quand la conversation tourne autour de leurs aliments préférés.

Si notre raison d’être est la social media intelligence, les habitudes alimentaires partagées en ligne par différentes générations et groupes sociaux constituent pour nous et nos clients une vive source d'insights.

Notre équipe d’experts en social data s'est penchée sur le sujet, afin de produire une étude spécifique intitulée « Nourriture pour millénials ».

Mais allons-y en douceur. Tâchons tout d'abord de comprendre ce qui attire tant chez les millénials.

Pourquoi le monde est-il fasciné par les millénials ?

Nés entre le début des années 1980 et l'an 2000, les millénials constituent le sous-groupe démographique le plus attractif en termes de marketing et de développement produit.

Plus vaste génération active actuelle, elle joue un rôle déterminant dans le façonnement de la culture populaire et des tendances.

Désormais, les millénials font les tendances et les entreprises leur emboîtent le pas. Tiennent lieu de preuves la démocratisation des dad shoes normcore, l'émergence du véganisme au quotidien et l'attention accrue des marques pour le développement durable, l'écologie et la transparence dans les chaînes de production.

 

 

tendances-alimentaires-millenials-kombucha

 

La kombucha, l'une des tendances alimentaires phares des millénials. Source: Captain Kombucha

Si les préférences des millénials peuvent favoriser la naissance de tous nouveaux marchés de consommation (le kombucha, notamment), elles sont également en mesure d'ébranler certains secteurs autrefois florissants.

Aussi les annonces s'enchaînent-elles désormais pour évoquer la disparition de produits ou de tendances spécifiques. En cause ? Les modifications de préférences et des habitudes des millénials. Bière, mayonnaise, céréales, et même Buffalo Wild Wings, les millénials pourraient possiblement causer la disparition de toutes ces denrées trop peu heathy pour leur conscience naissante !

 

Les millénials, une force destructrice ?

Et pourtant, si les comportements d'achat des millénials engendrent le déclin de certains produits anciennement populaires, ils ne peuvent être tenus pour seuls responsables.

À l’inverse, les millénials auraient plutôt tendance à demeurer victimes de ces phénomènes toujours fort visibles dans nos écosystèmes digitaux. Au cœur de cette visibilité ? La place que nous avons accordée aux médias sociaux, évidemment.

Les millénials: la génération des médias sociaux

Plus que toutes les autres générations, les millénials ont développé une relation privilégiée avec les médias sociaux.

Films, musique, mode, sport, voyages... chacune de leurs activités se retrouve détaillée en ligne. Et voilà Internet transformé en une véritable mine d'informations sur leurs préférences et leurs choix de consommateurs. À condition de savoir comment y effectuer des recherches.

Et qu'est-ce qui, chez les millénials, suscite le plus d’engouement ? La nourriture.

Dans notre étude, nous avons constaté que 40% des discussions des millénials sur Instagram, Facebook et Twitter aux États-Unis touchaient à la nourriture. En France, la proportion est encore plus conséquente avec 49%.

Doit-on s'en étonner ? Plats de tofu braisé ou snacks rapides à l'avocat, les millénials évoquent la nourriture partout où il leur est possible de le faire.

 

 "On partage ? Le #tofu braisé est l'un de mes plats fétiches lorsque ma fatigue ne m'autorise qu'à manger et à laisser mon petit mari faire la vaisselle."

 

Ainsi pris d'assaut par les millénials pour parler nourriture et vie quotidienne, les médias sociaux deviennent le terrain de jeu privilégié des marques et des entreprises à la recherche d'inspiration pour de nouveau produits, et désireuses d'évaluer le succès des tendances et des habitudes des millénials.

Attention, toutefois : gardez en tête que les millénials ne forment pas un groupe homogène et que leurs préférences sont diverses.

Les millénials ne sont pas tous les mêmes

On enfonce un peu une porte ouverte, non ?

Et pourtant, les millénials ont plutôt tendance à être perçus comme une présence culturelle unique. Alors, une fois encore : les millénials ne sont pas tous les mêmes et les marques auraient tort de les envisager comme un seul marché présentant des goûts et des attentes identiques.

Les millénials constituent au contraire une vaste génération qui s’illustre par sa diversité, avec les différences et les similitudes qui caractérisaient déjà les générations précédentes.

Toutefois, grâce aux outils de social listening, nous sommes parvenus à mettre en évidence certains points d'accroche vers lesquels semblent tendre les millénials.

Que recherchent les millénials en termes de nourriture ?

Comme nous l'avons vu dans notre étude « Nourriture pour millénials », la génération Y semblent partager certaines valeurs qui la définissent en temps que génération de consommateurs.

Elles transparaissent non seulement dans nos préférences alimentaires mais aussi dans les secteurs que nous privilégions, la mode, les loisirs ou le tourisme notamment.

Mais procédons par étapes. Premier aspect et pas des moindres : la personnalisation.

1. L'attrait de la personnalisation

C'est le Washington Post qui a souligné que « les millénials n'ont pas envie d'un hamburger triste semblable à tous les autres. Ils aspirent à des saveurs sur-mesure et à des repas personnalisés ».

Qui pourrait dire le contraire ? Notre recherche n'a cessé de mettre en évidence l'attirance des millénials pour les expériences culinaires personnalisables et les restaurants faisant l'effort de s'adapter aux différents besoins nutrionnels.

Burger King s'est notamment inspiré de ce goût de la personnalisation pour proposer à ses clients la possibilité de déguster précisément ce qu'ils souhaitent. Et maintenant tout le monde s'y met.

 

 

 

2. La praticité revue au goût du jour

Les millénials, des fainéants accro à Netflix vissés à leur smarthpone ? ” Il semblerait au contraire qu'ils forment la génération la plus travailleuse qui soit, n'en déplaise aux boomers !

Engagement dans le travail, modes de vie actifs, activités secondaires et vie sociale ; les millénials ne savent plus où donner de la tête. À rythme de vie effréné, solutions de rapidité d'où l'intérêt des millénials pour la praticité, notamment lorsqu'il s'agit de nourriture.

L'émergence de services de livraison tels qu'Uber Eats, Deliveroo et Foodera s'explique en grande partie par cette recherche de la commodité.

3. La course au bien-être

Commodité peut-être, mais qu'on ne s'y trompe pas ! Les millénials sont attachés à un mode de vie sain, une alimentation équilibrée et un bien-être général.

 

Si le concept peut sembler confus, on entend ici par « bien-être » la recherche d'une vie saine et accomplie. Pour les millénials, cela se traduit généralement par l'idée de faire de meilleurs choix en termes d'alimentation, de nutrition et d'activité physique.

Un concept fréquemment revenu au cours de notre étude. Sur les médias sociaux, de nombreux échanges entre millénials tournent autour de la signification du bien-être, notamment à l'égard des choix alimentaires.

4. Vers des relations plus durables et transparentes avec les marques

Enfin, il est apparu que les consommateurs de la génération Y privilégiaient des relations ouvertes et transparentes avec les marques, notamment dans le cadre d'enjeux environnementaux tels que le développement durable et le changement climatique, de même que les préoccupations liées au travail.

Des convictions qui ont eu un impact conséquent sur les préférences des consommateurs au sens large et qui ont aidé les entreprises à s'engager vers une totale transparence à l'image des marques de mode Everlane et Patagonia.

 

"Environ 60% des textiles utilisés dans le prêt-à-porter sont dérivés du plastique, soit l'équivalent de près de 3 trillions de bouteilles en plastique par an. Beaucoup de ces vêtements se retrouveront dans les décharges ou les océans.

Découvrez comment @everlane tente de remédier au problème. "

En termes d'interaction avec les marques, on note aussi chez les millénials un retour à l'authenticité. Une tendance qui pourrait ébranler de nombreux poids lourds du secteur alimentaire et de celui des boissons.

Les valeurs collectives des millénials, c'est fait. Et l'utilité des données sociales dans tout ça ?

Voyons cela de plus près.

Que mangent vraiment les millénials ?

Bien sûr, comme toutes les générations et groupes de personnes avant eux, les millénials présentent des goûts divers et variés. Alors non, les boomers n'ont pas grandi en mangeant de la gelée à chaque repas. Et doublement non, les réfrigérateurs des millénials ne contiennent pas uniquement des smoothies au thé matcha et du quinoa sans-gluten.

Grâce à notre technologie de social listening, nous avons toutefois été en mesure d'identifier un certain nombre de tendances alimentaires ressortant des discussions en ligne des millénials.

1. De la nourriture rapide, certes, mais surout saine

Nous l'avons vu plus haut, les millénials recherchent avant tout la praticité. Faut-il malgré tout opter en permanence pour de la malbouffe ? Certainement pas.

Bien au contraire : nous sommes à la recherche des solutions alimentaires de qualité, rapides à préparer ou à commander sans casser notre tirelire.

L'idée est régulièrement revenue tandis que nous parcourions les médias sociaux. On comprend mieux l'émergence de services de livraison en kit tels que “Les Commis” et Cook Angels ces dernières années.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 

{ Gnocchis poêlés aux courgettes, olives noires Taggiasche et pesto rouge }😍 Un repas préparé en 10 minutes grâce au panier de chez @cookangels 🍝 Tous les ingrédients sont frais, déjà découpés et livrés sous vide. C’est hyper pratique quand on manque cruellement de temps pour cuisiner ( ce qui était mon cas aujourd’hui ) 🙈 Donc ce soir c’est gnocchis pour tous, qui en veut ? ✋🏻 Belle soirée mes gourmands ... ici les microbes ont eu raison de moi, j’ai une toux à m’arracher les poumons 😷 #ChezMisa #LesRecettesDeMisa . . Bénéficiez de 30% de réduction pour votre première commande avec le code MISA18 😍 . . #CookAngels #Cook #Food #Dîner #Foodies #Gnocchi #Pasta #PastaDay #instafood #foodstagram #italianfood #foodporn #Photofood #pate #cooking #cookingram

Une publication partagée par ~ Misa ~ (@chezmisa) le

Pour les marques alimentaires, cet équilibre entre praticité et santé constitue une formidable opportunité. Car non seulement les millénials privilégient-ils la commodité et le bien-être, mais ils sont enclins à y mettre le prix.

2. Des snacks protéinés faibles en calories

Fait intéressant, nous avons également noté un intérêt généralisé des millénials pour les snacks protéinés faibles en calories tels que les noix, les mélanges de fruits secs et les viandes maigres.

 

  

Il y a une vie après les longues balades et les tweets sur le gin.. Un beurre de noix fait maison par exemple…

 Engagés dans des modes de vie actifs, les millénials ne souhaitent pas renoncer totalement aux aliments qu'ils aiment afin de rester en bonne santé. D'où la nécessité de trouver le bon compromis.

3. Des aliments surgelés de qualité

Étrange mais vrai, les millénials sont attirés par des aliments surgelés de qualité supérieure.

 

Le pouvoir des #Aliments Surgelés: Les récents investissements du secteur de l'alimentation surgelée, destinés à améliorer la qualité et la diversité des aliments, ont porté leurs fruits. Malgré tout, certaines images négatives persistent d'après une nouvelle étude.

 

Fort heureusement, les marques Food commencent à entrevoir le potentiel de ce type de marché. Finis les choix restreints de pizzas et de plateaux-télé, l'offre de nourriture surgelée est désormais très diverse, saine et appétissante.

Et une fois de plus, la praticité y est pour beaucoup. Les aliments surgelés s'accordent de façon pratique aux modes de vie actifs, en particulier pour celles et ceux à qui le temps de cuisiner fait défaut.

4. Des produits à faible empreinte écologique

Enfin, nous avons constaté chez les millénials utilisant les réseaux sociaux un intérêt croissant pour des options alimentaires à faible empreinte écologique.

Dans la pratique, cela se traduit par un effort de minimiser les déchets et les emballages et la recherche de produits durables présentant une empreinte écologique minime.

 

tendances-alimentaires-millenials-dechets

 Source: Nourriture pour millénials

 Les produits surgelés permettent de réduire les déchets alimentaires. Puisque l'aspect durable des aliments surgelés séduit les millénials, pourquoi ne pas aller plus loin en se tournant vers des emballages plus responsables ?

Essentielle aux marques de nourriture et de boissons, la compréhension des tendances et des préférences des millénials permet le développement et la valorisation d'enseignes adaptées à ce marché lucratif. Une connaissance détaillée de ce que les millénials désirent leur permettrait de mieux répondre à leurs clients.

Pour une exploration plus approfondie des tendances alimentaires des millénials, n'hésitez pas à jeter un coup d'œil à notre étude, juste ici.

Merci les millénials : l'alimentation mondiale est en pleine mutation

En termes de tendances alimentaires, ce sont les millénials qui dictent les codes.

Les entreprises accordent logiquement une attention toute particulière aux envies de cette génération au moment de réaliser un achat, pour tenir compte de leurs goûts et de leurs préférences.

Les détails de notre étude « Nourriture pour millénials » sont autant d'exemples du pouvoir du social listening dans l'analyse et la compréhension des goûts et des préférences du consommateur.

C'est en mettant à contribution les nombreuses données concernant les habitudes alimentaires des millénials que les marques pourront exploiter d'importants avantages concurrentiels. Cela inclut d’acquérir une compréhension détaillée des tendances et des préférences du marché et d’identifier les opportunités de nouveaux produits et de nouveaux services.

Consultez notre étude complète pour une action rapide de votre marque.

 

tendances-alimentaires-millenials-etude

 

 

 

 

 

Don't forget to share this post!